Category

Non classé

La méthode Access Bars™

By | Non classé | No Comments

Alt A Therapist Massaging

Une séance d’Access Bars™?

 

Parceque nous sommes conditionnés par notre environnement, notre naissance, notre milieu familial, notre éducation et bien sûr par notre expérience; notre vie est entravée par des mémoires anciennes. En outre, la tête est un champ électromagnétique, qui doit être nettoyé des croyances limitantes et libéré des blocages récurrents.

L’origine de l’Access Bars™

Par conséquent, en 1990, l’américain Gary Douglas crée le programme Access Consciousness Bars™, ensemble de procédés psychologiques et philosophiques de développement de la Conscience, pour accéder à une plus grande ouverture à la conscience par la libération immédiate des mémoires négatives.

 

Aussi, il s’agit d’un soin énergétique et se fait par activation magnétique de 32 points, les Bars (points symétriques), situés de chaque côté de la tête provoquant le relâchement de mémoires très anciennes.

Ces 32 points spécifiques, sont en corrélation avec une cartographie émotionnelle précise, correspondant à un domaine précis :

L’argent – le contrôle – la créativité – le vieillissement – la conscience – les espoirs et les rêves – la guérison – la sexualité – la joie – la tristesse – la gentillesse – la gratitude – la paix et le calme – la communication – le temps et l’espace .

 

En conséquence, lorsqu’ils sont touchés doucement en suivant des séquences bien définies, qui durent entre 5 et 15 mn chacune, cela permet de se relâcher avec facilité et sans effort, tout ce qui empêche de recevoir et de laisser faire.

Le plus remarquable est de constater l’apparition immédiate d’un état de relaxation profonde qui apaise les pensées, les émotions et les sentiments éliminant l’impact négatif de ces derniers sur les cellules de votre corps.

 

Pourquoi utiliser la méthode Access Bars™?

  • lorsque l’on souhaite sortir des habitudes qui nous empêchent d’avancer,
  • parceque l’on veut en finir avec les schémas récurrents qui nous mettent en situation d’échec,
  • aussi lorsque l’on veut s’ouvrir à plus de choix, plus d’abondance,
  • surtout lorsque notre mental à besoin de lâcher prise.

 

Les effets Access Bars :

  • Relaxation profonde, lâcher prise immédiat,
  • Apaise le mental,
  • Réduction de l’anxiété et de l’inquiétude, les excès de pensées,
  • Diminution des insomnies, amélioration de la qualité du sommeil,
  • Amélioration des problèmes d’attention et d’hyperactivité,
  • Meilleur gestion du stress, maîtrise de soi
  • Renforce la confiance en soi, la stabilité et la créativité
  • Bien être du corps et de l’esprit
  • Aide à la perte de poids
  • Aide à soulager les douleurs physiques
  • Améliore La sexualité,
  • Améliorer sa capacité à recevoir et être présent dans sa vie,
  • Dissiper certains blocages mentaux, émotionnels, spirituels ou énergétiques et ouvre à une plus grande conscience
  • Meilleure gestion des Addictions.

Une séance d’Acces Bars™ :

tout d’abord, un soin complet d’Access Bars™ dure environ 90 minutes (CHF 120.-).

Enfin, si l’on souhaite travailler sur des Bars précis par la suite, le soin est de 30 minutes (CHF 50.-).

http://foodparadox.net/methode-access-bars/

http://www.christinenemeth.com/

Il s’agit d’une technique de soin énergétique sans but curatif d’aucune pathologie  et le praticien s’engage à ne pas établir de diagnostic médical.

Oméga6 Oméga3.

By | Non classé | No Comments

Les Acides Gras, Essentiels, Oméga6 et Oméga3.

 

Après avoir assisté à une conférence sur les Acides Gras et leurs bienfaits sur la santé, je me suis aperçu qu’il était loin d’être facile de se repérer au milieu de toutes les informations. Où sont les oméga3?

Comment faire le tri et comprendre ce qui est utile pour bien utiliser ce “gras”?

Ainsi, voici un petit résumé afin de comprendre l’intérêt de chacun des acides gras et donc utiliser ces derniers au mieux.

Tout d’abord, Il existe trois types d’acides gras, différenciés de par leur nature chimique.

Plus concrètement ils sont décomposés en 3 familles.

ALT H1 oméga3 oméga6 et acides gras

oméga3 oméga6 et acides gras essentiels, comment bien choisir?

 

1 – Acides Gras saturés (laurique, myristique, palmitique et stéarique)

 

Ils présentent des inconvénients tels que :

  • augmentation du LDL-cholestérol
  • favorisent les dépôts de cholestérol dans les artères
  • augmentent le risque de maladies cardiovasculaires.

 

Où les trouve-t on?

  • Huiles de palme et de coprah
  • viandes grasses, charcuterie, beurre, crème fraîche, fromage gras, biscuits, pâtisseries, viennoiseries, plat préparés agro-alimentaires

 

Consommation recommandée en % de la ration lipidique quotidienne : inférieur à 25%.

 

2 – Acides gras mono-insaturés (oléique)

Ils présentent des caractéristiques telles que :

  • baisse du LDL-cholestérol
  • réduction du risque de maladies cardiovasculaires
  • réduction de l’hypertension
  • incidence réduite sur des cancers du côlon, de la prostate ou encore du sein.

Où les trouve-t on?

  • Huiles d’olive, de colza et d’arachide.
  • Cacahuète, noisette, foie gras, avocat, olive.

Consommation recommandée en % de la ration lipidique quotidienne : 60%.

 

3 – Acides gras poly-insaturés (appelé aussi Vitamine F – famille linoléique et famille linolénique) : les essentiels. Oméga3 et Oméga6.

 

Ces acides gras sont fondamentaux pour la construction et le fonctionnement de l’organisme, Ils sont donc dits essentiels (AGE : acides gras essentiels), mais ce dernier ne pouvant pas les synthétiser, ils doivent être obligatoirement apportés par l’alimentation.

En conséquence, à partir de ces acides gras et sous l’action d’enzymes, de nombreux autre acides gras vont pouvoir être synthétisé par notre organisme.

Mais attention, pour pouvoir fonctionner correctement, l’organisme à besoin d’un apport équilibré avec un ratio oméga6/oméga3 de 5/1 (soit 4 rations d’oméga6 pour 1 ration d’oméga3 selon l’ANSES). Le problème majeur de notre alimentation actuelle est qu’il est de situé entre 10 et 15. Vous comprenez donc le déséquilibre.

En outre, la famille des acides gras essentiels est composée de 2 représentants différents connues sous les noms d’Oméga3 et Oméga6, avec de nombreuses qualités et rôles

  • impact positif sur le taux de lipides sanguins
  • effet pro-inflammatoire (nécessaire dans le contexte des défenses naturelles)
  • interêt cardioprotecteur
  • nécessaire dans la formation de la rétine
  • utile dans les fonctions rénnales
  • constituant important de la peau
  • rôles dans les réactions immunitaires, allergiques et inflammatoires.

 

Acides gras Oméga6 :

Où les trouve-t on?

  • Huiles de tournesol, carthame, pépin de raisin, maïs, soja et noix.
  • Amande, noix, germe de blé.

Acides gras oméga6 = acide linoléique (AGE), acide linolénique, acide arachidonique.

A quoi servent-ils?

  • Constitution du film hydrolipidique : huiles de bourrache, pépins de cassis)
    • amélioration de l’élasticité de la peau,
    • lutte contre la sécheresse de la peau.
  • Régulation hormonale :
    • modification de la sensibilité des récepteurs hormonaux,
    • synthèse des 𝛽-endorphines.

Un déficit en oméga6 peut être à l’origine de problèmes tels que :

  • syndrome prémenstruel,
  • peaux et muqueuses sèches,
  • de phénomènes :
    • pro allergiques,
    • pro inflammatoires.

 

Acides gras oméga3 :

Où les trouve-t on?

  • Huiles de cameline, colza, soja et noix.
  • Poissons gras (maquereau, sardine, saumon, hareng et thon), noix, germe de blé.

Acides gras oméga3 = acide 𝜶-linolénique (AGE), EPA, DHA.

  • rôle de l’EPA :
    • protection cardiovasculaire (76% de réduction du risque de mortalité cardiovasculaire)
  • rôle du DHA :
    • favorise le développement cérébral (foetus)
    • favorise la mémorisation,
    • équilibre des membranes des neurones.
    • lutte contre le vieillissement cérébral et les affections neurodégénératives.

Un déficit en oméga3 peut être à l’origine de problèmes tels que :

    • risque cardiovasculaire,
    • troubles métaboliques,
    • troubles visuels (DMLA),
    • troubles cognitifs,
    • dépression post-partum,
    • dépression,

et à l’origine de phénomènes  :

  • pro allergiques,
  • pro inflammatoires.

Donc, les plus importants sont l’acide linoléique (oméga6) et l’acide 𝜶-linolénique (oméga3).

Par ailleurs, l’acide arachidonique, acide gras poly-insaturé (pas essentiel au sens strict du terme car notre organisme peut le synthétiser à partir de l’acide linoléique) est abondant dans le cerveau et le foie, régulant bon nombre d’enzymes, revêt des propriétés cicatrisantes, de renforcement du système immunitaire et de réduction des affections cardio-vasculaires.

Consommation recommandée en % de la ration lipidique quotidienne :  15%.

 

4 – Acides gras trans

Chimiquement, les acides gras trans, ou graisses trans, appartiennent à la famille de acides gras poly-insaturés. Mais compte tenu de leur nature, je fais une entorse à l’ordre et les mets volontairement à part afin de ne pas faire d’amalgame sur le plan diététique et alimentaire.

Nous trouvons dans cette famille 2 sortes d’origines distinctes :

a – Industriels :

issus essentiellement de l’hydrogénation et du chauffage d’huile végétale.

Ils ont les inconvénients des AG saturés

  • augmentation du LDL-cholestérol
  • diminution du HDL
  • processus athérogène accéléré
  • effets carcinogènes (sein et prostate),

et augmentent de manière significative le risque cardiovasculaire.

De plus, ils perturbent la transformation des acides gras essentiels en oméga 3.

Ne présentant aucun intérêt nutritionnel, ils sont de toute façon indésirables.

b – Naturels:

les acides gras trans sont aussi présents naturellement dans l’estomac des ruminants (vaches ,mouton, chèvres). Ils sont issu de la transformation d’acides gras poly-insaturés par les bactéries présentent dans l’estomac et sont présents en très faibles quantités dans la graisse de ces animaux.

Ces acides gras trans naturellement présents dans la graisse des ces animaux ne sont pas à mettre sur le même plan que les acides gras industriels.

En effet, ils ne contiennent pas la molécule qui est à l’origine de l’effet délétère de l’acide gras trans industriel.

 

Les huiles contenant les bons acide gras :

 

Les huiles de soja, colza et noix contiennent les 3 familles d’acide gras (saturé, mono-insaturé et poly-insaturé) offrant ainsi un équilibre à privilégier.

 

Riches en acide linoléique : onagre et bourrache

Riches en acide 𝛂-linolénique : soja, colza, noix.

acide gras mono-insaturés : olive.

 

Attention : ces huiles ne doivent pas être chauffées car cela les détériore. Seule l’huile d’olive peut être utilisée pour la cuisson, mais en veillant à ne pas la cuire à trop haute température.

 

Références :

  • “l’alimentation ou la troisième médecine” Dr. Jean Seignalet – éditions du Rocher – 2012.
  • “Changez d’alimentation” Pr. Henri Joyeux – éditions du Rocher – 7ème édition – 2014.
  • “les bienfaits des acides gras” laboratoire Phytolis – 2017
  • “atlas de poche de nutrition” Dr. H.K Biesalski/ Dr. P.Grimm – Médecine-Sciences Flammarion – 2007
  • “nutrition : principes et conseils” Dr. Laurent Chevalier – Masson – 3ème édition – 2009
  • étude “Lyon Heart Study, Pr de Lorgeril – 1994. https://www.cholesterol-statine.fr/lyon.html
  • Agence Nationale de SEcurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.
  • Site internet : “la nutrition.fr” – Thierry Souccar

 

 

Que d’eau?

By | Non classé | No Comments

l’eau :

 

L’eau du robinet, en général, contient beaucoup de perturbateurs endocriniens (tels que  cuivre, le plomb…).

L’idéal est de trouver une eau dite basique (opposée à acide) contenant peu de minéraux. L’eau que vous choisissez doit être la moins minéralisée possible.

Lisez les étiquettes! La mention « résidus secs à 180 °C » est égale à la quantité de minéraux contenus dans l’eau de la bouteille et cette valeur doit être inférieure à 300 mg par litre.

Les eaux qui remplissent des critères satisfaisants sont Montcalm, Rosée de la reine, Mont Roucous, Volvic, Evian, Valvert. L’eau d’Auvergne de Carrefour rempli les critères énoncés et est commercialisée en bouteille de 5 litres, ce qui peut être pratique pour une famille.

Contrairement à ce qui est avancé par les distributeurs d’eau, les eaux n’ont pas besoin d’être consommées en alternance. Une alimentation variée et avec des apports ciblés en vitamines et minéraux (car l’alimentation même bio. à aujourd’hui perdu près de la moitié de sa valeur nutritive).

En effet, « L’eau est importante pour ce qu’elle emporte et non pour ce qu’elle apporte »selon le naturopathe Guillaume Gérault.

Astuce : afin de rendre à l’eau des propriétés énergétiques perdues dans le processus industriel, il suffit d’ajouter une goutte d’huile essentiel de menthe poivrée ou quelques gouttes de jus d’un citron (tout cela bio. de préférence). Puis de secouer énergiquement.

Il existe aussi des systèmes de fontaines filtrantes Plocher (utilisé pour dépolluer des lacs en Allemagne) ou le dynamiseur Oli-Dyn, mis au point par un spécialiste du CNRS d’Orsay mais le coût est bien plus élevé.

Ce qu’il faut retenir c’est qu’il est impératif de boire de l’eau, tout au long de la journée. Car quand nous avons soif c’est déjà le signe d’une déshydratation. L’eau est l’unique source d’hydratation  et les boissons comme le thé, le café etc. sont des diurétiques qui provoquent la perte en eau de notre organisme.

Conseil : lorsque vous buvez une café, pensez au verre d’eau qui permettra de remplacer ce que ce dernier va chasser de votre organisme.

Boire à la bouteille permet de contrôler la quantité ingérée mais surtout de boire plus qu’avec un verre.

Exception faite pour les eaux prise dans un cadre “curatif” (Hepar, Contrex notamment) qui ne devra pas excéder 3 semaines.

Enfin, éviter de la stocker trop longtemps.